Valeur economique de l’eau et flux d’eau virtuelle des principales cultures strategiques en Tunisie

L’eau virtuelle fait référence à l’eau douce utilisée durant toutes les étapes de production des biens échangés à l’échelle internationale (Allan, 1993). La teneur en eau virtuelle comprend trois composantes : l’eau virtuelle bleue qui renferme l’eau d’irrigation et l’eau utilisée durant la transformation d’un produit, l’eau verte incluant l’eau de pluie et l’eau emmagasinée dans le sol et finalement l’eau grise qui représente le volume d’eau nécessaire pour diluer tous les polluants introduits durant le processus de production. Plusieurs recherches considèrent que les échanges d’eau virtuelle présentent une solution potentielle à la mauvaise allocation des ressources en eau qui représente un problème commun dans plusieurs pays confrontés à des risques de pénurie d’eau, tel est le cas de la Tunisie. En effet, plusieurs recherches ont souligné le fait que l’optimisation des systèmes de culture et de la répartition géographique de la production en s’appuyant sur le concept d’eau virtuelle peut diminuer considérablement la pression sur l’eau d’irrigation et entraîne, par conséquent, un meilleur niveau de sécurité hydrique et alimentaire. L’objectif de ce travail, est de voir dans quelles mesures les instruments de protection peuvent-ils prendre en compte la composante gestion de la ressource eau et contribuer à travers les politiques commerciales et les flux d’eau virtuelle à une meilleure conservation, usage et allocation des ressources en eau ? Pour cela, on procède d’une part, à l’évaluation de la valeur économique de l’eau à travers des indicateurs tels que la productivité économique apparente de l’eau totale utilisée (définie comme étant le rapport entre le prix local du produit (TND/kg) et l’évapotranspiration réelle en (m3/kg)) et la valeur de l’eau d’irrigation (IWV) pour chacune des cultures sélectionnées. La IWV est estimée comme la valeur nette de la production par hectare de culture en système irrigué moins la valeur nette de la production en système pluvial divisée par le volume d'eau appliqué (m3). La valeur nette de la production est la valeur de la production moins les coûts de tous les intrants sauf l'eau. D’autre part, on se propose d’estimer les teneurs et les flux d’eau virtuelle des principaux produits agricoles et agroalimentaires produits, exportés et importés par la Tunisie.